template : single with meta

Le Devoir 2011 (Hébertisme Nocturne)

Avec Alexis Chartrand, Timi Turmel, Alexandre B. Caron et plusieurs autres jeunes, ils font la preuve que l’avenir du trad s’annonce pour le moins prometteur.

Issus de familles de musiciens, les quatre filles et leur Colin, dont la majorité n’a pas 20 ans, ont le sens de l’arrangement et des progressions harmoniques. Aux quelques titres traditionnels de leur répertoire, dont une seule chanson à répondre, ils ajoutent le folk à l’américaine et cette façon de faire les choses à leur manière. Si certaines pièces sont chantées avec des inflexions qui rappellent Coeur de Pirate, la majorité sont instrumentales et de facture originale. C’est à la fois le folk aéré et l’énergie assumée, la valse champêtre et le chant breton, la basse intense et les coups de violons dramatiques, les courtes impros sur le reel et les pieds qui prennent leur place. Les Poules à Colin ont déjà une signature convaincante.

Yves Bernard, Le Devoir, sept 2011