template : tabbed pages

Prenant leur nom d’une chanson traditionnelle, Les Poules à Colin (formé en 2009) sont cinq descendants de musiciens trad qui ont été élevés dans les coulisses de festivals folk. Ils ont appris leur métier avec certains des plus grands musiciens traditionnels du Québec dans une région célèbre pour son patrimoine vivant : Lanaudière.

 

Leur forte présence scénique démontre un plaisir contagieux et projète le public dans une atmosphère familiale et festive. C’est en 2010 qu’ils enregistrent leur premier album. C’est donc avec Hébertisme Nocturne qu’ils foulent la scène dans de grandes villes au Canada, aux États-Unis et en France, en passant par des festivals tels que le Winnipeg Folk Festival, le Festival de la Chanson de Tadoussac, le Sunfest, le Festival Mémoire et Racines, et plusieurs autres.

Ces jeunes artistes poursuivent leur travail de création et enregistrent en 2014 leur deuxième album, Ste-Waves. Ce dernier a été mis en nomination à l’ADISQ 2015 dans la catégorie Album Traditionnel de l’année. Diffusé sur les ondes du Québec, l’album est devenu un coup-de-coeur chez les disquaires et le vidéoclip officiel a dépassé les 35 000 vues. Ste-Waves leur a permis de se tailler une place sur la scène folk trad nord-américaine et européenne en jouant dans plusieurs festivals majeurs tels que le Vancouver Folk Festival, Celtic Connections, Vancouver Island Music Festival, le Festival du Voyageur et le Festival International de Louisiane.

«Vraiment, ce groupe est unique! » – Yves Bernard, Le Devoir

En 2017, après une tournée de 9 semaines en Australie (Port Fairy, The National, Blue Mountains et  Fairbridge folk fest, entres autres), des tournées en Suède, USA, Canada, Italie, Allemagne, Belgique, UK et leur participation aux Jeux de la Francophonie à Abidjanen Côte d’Ivoire, le groupe présente sont nouvel album MOROSE (Oct 2017), qui s’inspire de l’aspect brut et pur des traditions musicales québécoises tout en y alliant des sonorités contemporaines animées par l’énergie, les désirs et les angoisses de la société moderne.

 

Spectacle

Les Poules à Colin poussent plus loin l’exploration des alliages entre le trad québécois et le mélange des styles jazzy, pop, folk, bluegrass et contemporain. Ils nous plongent dans leur univers à travers des compositions originales, des arrangements sophistiqués, des progressions harmoniques et réinventent les traditions. Artistiquement riches, les chansons du groupe assurent une expérience, en français comme en anglais. Il en résulte un son mûr, des pièces fort maîtrisées remplies d’émotions et d’une étonnante fraîcheur. Les Poules à Colin révèlent une perspective unique et moderne sur la culture traditionnelle québécoise.

 

Taking their name from a traditional song, Les Poules à Colin were raised behind the scenes at folk festivals, learning their craft at kitchen parties amongst some of Quebec’s finest trad musicians – which included their parents – in a region famous for its living heritage.

Despite their young age, Les Poules à Colin have been playing together for over nine years and it shows in their sparkling complicity. The group has a strong stage presence and demonstrates a contagious pleasure in each and every performance, drawing the audience to them. The group has already performed in major cities and small towns  in Canada, the US, Europe, the UK and Australia, and Africa, amassing a wealth of impressive experience in a short time.

Get ready world, this group is already really, really good
and on its way to greatness. -WPR @ Edinburgh Fringe Festival

The group’s sound is a seamless blend of their strong folk upbringing and North American influences that range from old-time to jazz, with some provocative and moody effects. Their repertoire is a mix of original and traditional pieces, primarily in French but with some English compositions, and reveals gorgeous vocal, instrumental and rhythmic prowess. Their adaptations of traditional songs from Quebec, Brittany or Louisiana speak eloquently to their generation while retaining the beauty of timeless music. Fiddle, guitar, lapsteel, banjo, mandolin, piano, bass and foot percussion form a rich and varied backdrop for their inventive arrangements. Les Poules à Colin reveal a unique and modern perspective on traditional Québec culture.

In 2017, after a nine-week tour of Australia (Port Fairy, The National, The Blue Mountains and Fairbridge folk fest, among others), tours to Sweden, USA, Canada, Italy, Germany, Belgium, UK and their participation in the Games of La Francophonie in Abidjan in Ivory Coast, the group presents its new album MOROSE , which is inspired by the raw and pure aspect of Quebec musical traditions while combining contemporary sounds animated by energy, desires and the angst of our modern society.

 

Fille d’un père musicien, Sarah Marchand a baignée dans le milieu de la musique traditionnelle depuis toujours. Elle commence la guitare vers l’âge de cinq ans et chante depuis son plus jeune âge. Sarah joue le piano depuis plus d’une quinzaine d’années maintenant. Elle est diplomé au DEC en piano jazz-pop au cégep régional de Lanaudière à Joliette et a étudié en Interprétation (piano Jazz-Pop) à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Sarah enseigne le piano et l’éveil musical dans plusieurs écoles de musique dont entre autre «Jeunes musiciens du monde» à Montréal. En plus de faire partie du groupe Les Poules à Colin, elle est membre d’autres projets de musique folk et populaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo © Anne Sophie Coiteux

 

Daughter of a musician father, Sarah Marchand grew up in the traditional Québécois music scene. She started playing guitar at age 5 and had sung since her youngest age. Sarah has been playing the piano for more than fifteen years now. She is a graduate of DEC in jazz-pop piano at the regional cégep of Lanaudière in Joliette and studied in Interpretation (piano Jazz-Pop) at the Université du Québec à Montréal (UQAM). Sarah teaches piano and musical awakening in several music schools including “Jeunes musiciens du monde” in Montreal. In addition to being part of the group Les Poules in Colin, she is a member of other folk and popular music projects.

Photo © Anne Sophie Coiteux

Née au Vermont, Béatrix Méthé passe son enfance dans la région de Lanaudière, où elle grandit plongée dans la musique. Étant fille de parents musiciens, elle écoute son père jouer des airs traditionnels québécois au violon, et sa mère chanter des chansons folk dès son plus jeune âge. Elle décide d’essayer le violon à 9 ans, lorsqu’elle entre à l’école primaire Les Mélèzes, où était offert des cours de musique classique. Elle est donc violoniste à l’école , et devient vite ”violoneuse” à la maison aux côtés de son père, qui lui apprend des airs à l’oreille. Après quelques années à jouer dans des orchestres symphoniques locales, elle laisse tomber le monde classique pour se consacrer à jouer du trad avec son groupe familial Dentdelion, tout en développant un attrait pour la composition. Elle rejoint Les Poules à Colin en 2008 et en fait graduellement son projet principal. Avec les années, elle compose de plus en plus, cumulant un répertoire de chansons originales qu’elle joue de temps à autre avec son ami de toujours, Colin Savoie-Levac, aussi membre de Les Poules à Colin, sous forme de duo.

 

 

 

 

 

Photo © Anne Sophie Coiteux

Born in Vermont, Beatrix spent her childhood in the region of Lanaudière, where she grew up immersed in music. Being the daughter of musicans parents, she listens to her father playing traditional Québécois tunes on the violin, and her mother singing folk songs from an early age.  She decides to try the fiddle at 9, when she enters elementary Shcool ” Les Mélèzes”, where she took classical music classes. She is a violinist at school, and soon becomes a fiddler at home with her father, who taught her tunes by ear. After a few years playing in local symphony orchestras, she dropped the classical world to devote herself to playing trad with her family group ”Dentdelion”, while developing an appeal for composition.  She joined Les Poules in Colin in 2008 and gradually made it  her main project. Over the years, she composed more and more, accumulating a repertoire of original songs that she plays in duo from time to time with her longtime friend, Colin Savoie-Levac, also a member of Les Poules à Colin.

 

Née dans la région de Québec, Éléonore Pitre commence à jouer de la musique à l’âge de 4 ans. Elle débute avec le violon et prend des cours jusqu’à l’âge de 11 ans. Elle arrive dans la région de Lanaudière à 14 ans et c’est là qu’elle commence à jouer de la guitare. En 2007, Éléonore débute sa technique en guitare jazz-pop au Cégep Régional de Lanaudière à Joliette et elle reçoit son diplôme en 2010. Elle a ensuite étudié en Pratique Artistique : Guitare Jazz-Pop à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). En 2010, elle fait partie du groupe corporatif The Pilots avec qui elle a joué pendant 2 mois à Casablanca, au Maroc. Elle a joué depuis avec plusieurs groupes comme, entre autres, Anik Jean, Les Belles Angels, Pink Chocolate Karine Ste-Marie et plusieurs autres. Elle se concentre présentement sur le projet de Les Poules à Colin, et fait également partie de la tournée Nouveau Rêve de René Simard (en nomination pour meilleur spectacle de l’année, Interprète).

 

 

 

 

 

Photo © Anne Sophie Coiteux

Born in the Québec City region, Éléonore Pitre was exposed to traditional music early in life and began to play at age 4, starting out on violin. She moved to the Lanaudière region of Québec at the age of 14 where she starts playing the guitar. In 2007, Éléonore began her jazz-pop guitar technique at the Cégep Régional de Lanaudière in Joliette and graduated in 2010. She then studied in Artistic Practice: Guitar Jazz-Pop at the University of Quebec in Montreal (UQAM). In 2010, she was part of the corporate group The Pilots with whom she played for 2 months in Casablanca, Morocco. She has since played with several bands including Anik Jean, Les Belles Angels, Pink Chocolate Karine Ste-Marie and many others. She currently focuses on the  project Les Poules à Colin, and is also part of René Simard’s Nouveau Rêve tour (nominated for Best Performer of the Year, Interpreter).

 

Ayant une mère musicienne, Marie Savoie-Levac passé une partie de son enfance dans le monde de la musique traditionnelle. C’est à l’âge de 12 ans qu’elle commence à jouer de la musique avec la flûte traversière. Après cinq années de flûte, Marie décide de changer d’instrument. Elle se met donc au piano et au Cégep de Joliette en jazz-pop (TEC). Durant sa première année, elle est l’élève du pianiste Denise Fréchette (La Bottine Souriante). Elle débute l’apprentissage de la basse électrique durant ses années d’études collégiales. Elle a ensuite étudié à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en enseignement de la musique. C’est en 2008 que le groupe de musique folk Les poules à Colin est fondé. Parcourant les grands festivals de musique folk en Europe, aux États-unis et au Canada, elle enregistre deux albums avec cette formation : Ste-Waves (2014) en nomination à l’ADISQ dans la catégorie album Trad de l’année et Hébertisme nocturne. Depuis 2011, elle a été claviériste dans des groupes corporatif avec qui elle a joué, entre autres, pendant 2 mois à Casablanca au Maroc.

 

 

 

 

 

Photo © Anne Sophie Coiteux

Born to a musician mother, Marie Savoie-Levac began life listening to traditional Québécois music. At the age of 12 she began to play music with the flute. After five years playing flute, she decided to learn piano and entered the Joliette CÉGEP where she studied jazz-pop with the Quebec pianist Denis Frechette (La Bottine Souriante). Not long after, she started to play electric bass. She graduated from cégep with a diploma in music in 2010. She then studied at the Université du Québec à Montréal  (UQAM) in music education. In 2008, the folk band Les poules à Colin was founded. She traveled to major folk music festivals in Europe, the United States , UK and Canada, and recorded two albums with the band: Ste-Waves (2014), nominated at ADISQ for best traditionnal album of the year and Hébertisme Nocturne (2011). Since 2011, she has been keyboardist in corporate groups with whom she played, among others, for 2 months in Casablanca, Morocco.

 

Né dans une famille de musiciens, Colin Savoie-Levac démontre très jeune un intérêt marqué pour la musique traditionnelle. C’est à l’âge de 11 ans qu’il reçoit sa première mandoline et il apprend à jouer aux cotés de son professeur Michel Bordeleau (La Bottine Souriante, Les Charbonnier de l’Enfer).Il achète par la suite son premier banjo au Connecticut dans un camp musical, seulement quelque mois après ses débuts dans la musique. Colin entre un an plus tard dans la formation Dentdelion, groupe traditionnel dans lequel Béatrix Méthé fait également partie. Après ses études en musique au CÉGEP régional de Lanaudière à Joliette, il devient musicien à temps plein avec Les Poules à Colin et The Duhks (groupe qui prend fin au printemps 2016). En plus de faire parti du groupe les Poules à Colin, il est membre de plusieurs autres projets traditionnels, pop et rock. Il est entre autre remplaçant dans les groupes De temps Antan, La Bottine Souriante et Yves Lambert Trio.

 

 

 

 

 

Photo © Anne Sophie Coiteux

Born in a family of musicians, Colin shows a marked interest in traditional music at a very young age. He started to play mandolin at the age of 12 studying with trad multi-instrumentalist and foot percussionist Michel Bordeleau (La Bottine Souriante, Les Charbonniers de l’Enfer).  He bought his first banjo in Connecticut in a musical camp, only a few months after his debut in music. Colin joined a year later Dentdelion, a traditional family group in which Béatrix Méthé was also a member. After studying music at the regional CEGEP of Lanaudière in Joliette, he became a full-time musician with Les Poules à Colin and The Duhks (a group that ended  in spring 2016). He is also replacing in groups like De temps Antan, La Bottine Souriante and Yves Lambert Trio.